Témoignages de mères sur la préparation affective à la naissance

La préparation affective à la naissance fût pour nous et notre bébé une expérience très enrichissante lors de la première grossesse et nous avions très envie de revivre cette belle approche lors d’une deuxième grossesse et c’était des plus important pour nous.
Geneviève
Une naissance différente, aboutissement d’un voyage intense au cœur de moi-même… Merci de m’avoir encouragée à ouvrir certaines portes…
Cecilia
Qu’il est difficile de trouver les mots justes qui témoigneraient de tout le bonheur, le courage, la richesse, l’émotion… qui sont venus pigmenter nos vies à chacune de nos visites chez vous. Je dirai donc simplement merci mais « un grand comme ça » comme diraient les enfants… Bien affectueusement.
Veronique
J’ai envie de dire Merci, mais le mot me semble fort étriqué par rapport à votre soutien et toute la richesse de cet accompagnement qui, à mon avis, ne se limite pas à la naissance mais va bien au-delà et, en plus, profite à toute la famille. Alors faute de trouver le mot manquant de la langue française pour vous dire à quel point ce soutien m’a et me procure encore beaucoup de bien, je dirai simplement, comme Léo, par qui le premier tout est arrivé et, comme sa petite sœur a l’air de le penser : « c’est chouette ».
Véronique
Merci de nous avoir accompagné si chaleureusement durant l’attente de nos petites filles. merci surtout de nous avoir éclairés pour nous permettre de vivre ces neuf mois comme un chemin de lumière et de conscience, et ces naissances comme un moment magique. Nous nous réjouissons de vous revoir bientôt pour « prolonger » l’accueil de nos enfants.
Brigitte et Philippe
J’ai envie d’ajouter que j’ai souvent le sentiment depuis que nous approfondissons ce contact affectif, de laisser à ce petit enfant la possibilité de s’affirmer déjà différent de nous. C’est impressionnant aussi comme j’ai le sentiment qu’il est tout de suite prêt pour ce contact, pour se laisser interpeller par nous et puis directement nous interpeller à son tour. Je peux découvrir, sentir sa personnalité, comme il perçoit la mienne et cela dans un échange sécurisant pour chacun d’entre nous. Je rejoins Jean-Paul : on n’invente pas sans lui, on essaie de vivre la réalité avec lui, au jour le jour, notre réalité et bien sûr on imagine, on invente, on crée, mais au présent.
Marie Cécile
Je suis toujours très émue et fière de sentir que je peux placer de la tendresse dans mes mains, comme un flux qui va du cœur, de l’âme, jusqu’à la paume des mains puis jusqu’au centre du ventre, jusqu’au bébé. Sentir que ce contact est efficace, qu’il apaise, unifie, et relie : moi, bébé et Alfonso, mes amours… Cela rassure. C’est bon aussi de sentir que ce contact est doux au bébé mais aussi à moi-même : je peux m’accorder de la tendresse à moi-même
Cybille
Une préparation affective empreinte d’engagement et d’amour…

La préparation affective à la naissance fût pour nous et notre bébé une expérience très enrichissante lors de la première grossesse et nous avions très envie de revivre cette belle approche lors d’une deuxième grossesse et c’était des plus importants pour nous.

La préparation affective à la naissance de Clarence nous a permis à Frédéric et à moi de prendre un temps unique et riche d’affection pour ce deuxième bébé. De plus, nous avons intégré notre fille Angélique et ce fût pour elle une façon de s’attacher et d’aimer son frère avant même de le rencontrer. Un attachement et une complicité se créa entre Angélique et Clarence dès la grossesse.

Durant la grossesse, vers la 31e semaine nous avons vécu des moments plus difficiles et inquiétants causés par de nombreuses contractions. Le fait de demeurer en contact et présents pour Clarence nous a permis de se sentir plus en confiance et de le rassurer.

Au fil des mois, nous sentions combien l’attachement et le lien affectif se construisait de plus en plus serré. Les jeux avec Clarence étaient très appréciés par nous et par lui. Il adorait le contact que Frédéric, Angélique et moi avions avec lui.

Ce qui nous a encore grandement impressionnés lors de cette 2e expérience, est le fait de ressentir combien notre bébé s’est senti invité lors de sa naissance et la grande participation à sa naissance en témoigne. Après les poussées physiologiques, je me relaxais, Clarence fit un gros mouvement avec sa tête vers mon périnée. Il travaillait très fort lui aussi. Depuis sa naissance, Clarence adore être en contact avec son entourage et il a une présence dans son regard qui charme bien. Une fois de plus, nous avons été étonnés de voir à quel point nous avions l’impression de le connaître et lui de nous connaître.

Geneviève

Témoignages de pères

L’accompagnement que tu nous a offert autour de la naissance de Valentine a fort contribué à ce que nous vivions dans la sérénité son arrivée parmi nous et probablement aussi à son bien-être apparent. Valentine est en grande forme, éveillée et tonique.
Yves et Sophie
L’ignorance est une terrible angoisse. Si quelqu’un répond à mes questions, c’est tellement plus facile d’évaluer le chemin à parcourir… Et de m’apercevoir que, finalement, je ne suis pas le premier à l’emprunter. Merci aussi de m’avoir rendu un rôle dans ce statut de papa qui semble parfois si vide de sens.
Alexis
Un tout grand merci pour cette merveilleuse préparation à la naissance. Grâce à vous, j’ai appris à connaître mes parents bien avant mon arrivée. Vous leur avez appris les gestes et les mots qui me relaxent et m’apaisent. Je suis un petit garçon très vif et déjà bien éveillé. Mes parents vous remercient également pour tout.
Arthur
Sous les conseils d’un couple d’amis, nous avons commencé à suivre une préparation affective à la naissance. Nous sommes arrivés tout à fait ignorants et un peu septiques pour notre première entrevue. Cette séance fut très surprenante et pleine de découverte. D’abord découverte de mon corps. Découverte des contacts affectifs que l’on peut avoir avec notre petit bonhomme, des jeux que l’on peut réaliser avec lui et aussi cette sorte de langage du cœur que l’on établit à trois sous les conseils de notre accompagnante. Cette démarche nous a rapprochés de notre bébé, surtout Daniel qui a pris beaucoup plus conscience de la présence de ce petit être, de son enfant. Nous avons plus l’impression maintenant que nous allons mettre notre enfant au monde à deux. Nous sommes enthousiastes. Nos amis avaient raison, c’est formidable.
Daniel et Nicole
Les mots sont difficiles à choisir pour bien traduire mes impressions. La première chose qui m’a étonné, c’est de découvrir une « réalité relationnelle » entre ce bébé et moi. Avant, il y avait ces rêves, ces désirs, ces projets, créant « sans le bébé » une relation où je dominais tout… sauf que j’étais dépassé… Depuis que ce contact affectif a été établi avec ce « bébé-personne », il n’y a plus de relation sans lui. C’est une relation avec lui. Cela veut dire qu’en tant que personne, il peut aussi « orienter » la relation selon ses désirs, ses « humeurs » à lui. Et bien sûr, cela change tout. Il y a maintenant une relation entre lui, riche de sa petite histoire (mais déjà héritier d’une longue préhistoire) et moi adulte qui vit donc une relation au présent et non plus au futur. Une autre impression est sans doute le sentiment de joie de pouvoir déjà concrètement lui dire toute ma confiance dans sa vie qui commence, toute ma « solidarité » de père, lui communiquer quelque chose de BON, de sécurisant, de confirmant pour son histoire qui débute.
Jean-Paul