Le chant prénatal a été développé en France et dans le monde par Chantal Verdière, sage-femme française. Il  est basé sur les travaux en psychophonie de Marie-Louise Aucher, chanteuse professionnelle qui a consacré sa vie à explorer l’impact du son et des chants sur le corps et la psyché à différentes étapes de la vie. Cette approche utilise de façon spécifique et consciente la voix (vocalises et chants) et les rythmes tout au long de la grossesse, au cours de l’accouchement et en postnatal.

Le but global du chant prénatal est de rétablir l’harmonie physique et psychique chez la personne qui le pratique. Chez la  femme enceinte, le son qu’elle produit induit la même expérience chez son bébé. Le corps vibrant sur quatre octaves, la mère vibre le bébé de la tête aux hanches, le père le vibre des hanches jusqu’aux pieds lui procurant ainsi un véritable « massage de vibrations sonores ». L’approche peut se commencer dès que les parents le souhaitent, le bébé entendant avec sa peau avant la fonctionnalité de l’oreille. Le chant prénatal permet à la mère et au père d’optimiser le lien affectif avec leur enfant et constitue une façon agréable  et efficace de se préparer à l’accouchement. Pendant l’accouchement les sons facilitent la dilation, modifient la perception de la douleur et aide à la poussée. En post-natal, le chant aide la mère à retrouver son intégrité corporelle et psychique et permet aux parents de continuer à accompagner dans l’affectif leur bébé tant dans ses joies que dans ses moments plus difficiles.

Ecole internationale de chant prénatal et psychophonie : www.chantprenatal.free.fr